En tant que voileux j'ai un corps mort sur le golfe du Morbihan où j'y amarre mon voilier six mois de l'année, durant la belle saison. Quelques années en arrière, dans ma zone de mouillage, tous les bateaux ont été visités et vandalisés , de nombreux objets, documents, matériel électronique ont été soit dérobés soit saccagés gratuitement.

Mon bateau n'y a pas échappé, du moins c'est ce que j'ai cru lorsque j'ai reçu un appel des Affaires Maritimes me demandant d'aller au mouillage et de faire l'inventaire des objets dérobés, des dégradations et de tout acte de vandalisme.

Arrivé sur place, je constatais que les cadenas qui permettent de "sécuriser" la porte d'entrée de la cabine étaient cisaillés "proprement", sans dégradation. Surprenant !

Une fois à bord, dans le cockpit, tout paraissait normal, à priori rien à signaler! Rien? non, ce serait mentir: sur la table à carte, bien en évidence, la Bible que nous avons toujours à bord était posée et ouverte dans Matthieu 25 versets 35 et 36 

Car j'ai eu faim et vous m'avez donné à manger, J'ai eu soif et vous m'avez donné à boire, j'étais étranger et vous m'avez recueilli; j'étais nu et vous m'avez vétu; j'étais malade et vous m'avez visité; j'étais en prison et vous êtes venu vers moi.

Les seules choses qui m'ont été dérobées ont été des conserves alimentaires style cassoulet, choucroute etc.

Grâce à cette Bible - Parole vivante de Dieu - l'Eternel a gardé mon bateau et permis de manger à celui qui avait faim. Amen.