Après le Combat, la Paix

Depuis le début 2019, il s’est passé pas mal de choses, ont a été attaqué, mais le Seigneur m’a toujours mis la paix dans mon cœur.

Cette semaine, j’ai reçu une attaque spirituelle très très forte dans la nuit de jeudi à vendredi, j’ai dû mener mon premier combat spirituel toute seule dans la nuit, Sébastien était là à mes côtés, mais il dormait.

Ce combat a duré 3/4 d’heure et ça a été très violent. En fait, j’ai été attaqué au niveau de mes reins, j’ai cette image de quelqu’un qui prenait mes reins entre ses mains et qui les pressaient très forts, j’ai failli réveiller Sébastien pour partir aux urgences, parce que je craignais même pour ma santé, le bébé ne bougeait pas ! Ni rien, c’était vraiment très très fort comme douleur. J’ai vraiment combattu, vraiment pris position… je suis allé à bonne école avec mon oncle et ma tante… (rires).

Il y a eu un moment au bout de 45 minutes ou au fond de moi-je priais à haute voix-mais au fond de moi j’ai dit au Seigneur « Quand est ce que cela va se terminer ? » et j’ai entendu 2 grands coups qui provenaient de dehors ! j’ai ouvert les volets et j’ai vu une voiture en feu à l’extérieur, ma douleur a disparu à ce moment-là.

Donc, en fait j’ai compris que c’’était une attaque très violente que j’avais reçu. Mais en fait le Seigneur m’avait gardé. Quand cela s’est terminé j’avais une paix ! une paix extraordinaire…

Le Seigneur m’a montré que nous devions venir ici (à l’assemblée) ce week-end pour prier ensemble et le remercier. Mais c’est surtout le lendemain que j’étais dans la paix toute la journée, je me suis reposé, parce que la nuit avait été fatigante. Mais aujourd’hui, je me rends compte que le vrai repos je l’ai trouvé ce matin. En fait, le lendemain, j’avais un chant dans mon cœur, je l’ai chanté et écouté plusieurs fois, j’ai failli appeler Sandrine pour lui demander si on pouvait le chanter ce matin… et… on l’a chanté ce matin, donc je me suis mise à pleurer et je n’ai pas arrêter jusqu’à maintenant (rires), parce que je trouve … c’est un vieux chant, en fait, je ne connais que les vieux chants, je m’étais dit ces vieux chants ne ressortent pas souvent et en fait si.

Ce matin, il y en a eu deux qui m’ont touché, surtout celui-là « Ton amour, ta puissance, ta présence dans ma vie (JEM 507) », on l’a chanté au début. J’ai vraiment senti que le Seigneur me remplissait de son amour et que j‘étais aujourd’hui dans sa maison, qu’il me disait « vient soldat ! repose-toi » j’ai ressenti vraiment son amour qui débordait en fait ce matin. Nous avons chanté aussi « mon seul abri c’est toi (JEM 354) » c’est vraiment ce que je ressens aujourd’hui.

Merci aux musiciens, vous avez été conduit et ce n’est pas un hasard, il n’y a pas de hasard avec Dieu.

Je prie souvent pour vous, parce que vous avez fait beaucoup de choses pour moi quand j’étais petite et même maintenant. Si j’en suis là aujourd’hui avec Sébastien et avec cette petite fille qu’on attend pour le mois de juin… et oui… c’est une petite fille pour ceux qui ne savait pas (applaudissements, rires). Aujourd’hui, je suis comblé, le Seigneur me comble et ce matin, je sentais qu’il me remplissait et que ça débordait, je débordais de son amour. Mais il m’a aussi montré qu’il fallait que je vous dise merci à tous, parce que je crois que je ne l’ai jamais fait à haute voix, je suis souvent réservé, mais je prie souvent pour vous, on ne peut pas venir tous les dimanches… Je vous remercie, parce que grâce à cette assemblée, j’ai pu revenir au Seigneur, me faire baptiser et avoir mener mon premier combat, et Dieu seul sait ou ça va nous emmener, en espérant que ça aille encore plus loin. Merci à tous, que le Seigneur vous encourage, parce que c’est profond ce que vous vivez ici.

Dans sa parole Dieu nous dit en Éphésiens 6 verset 11 « Revêtez-vous de toutes les armes de Dieu, afin de pouvoir tenir ferme contre les ruses du diable.»

Témoignage de Mathilde

 

Rédaction : Marc T.

Facebook