Mercredi 26 décembre, j'accompagne J.L. sur son marché de Lorient Merville. Comme il faut partir très tôt, je reste dormir à Talvern le mardi soir. A 21h, nous allons nous coucher.

Quelque chose, sans pouvoir le nommer, me chagrine vis-à-vis de J.L. Je prie donc le Seigneur de venir à mon secours. Il vient. Sa lumière, Sa chaleur, la douceur avec laquelle Il s'adresse à moi en me disant :

- "Ne crains pas. J.L. est porteur de nombreux fruits. Continue à me servir comme tu le fais, afin que ses fruits ne pourissent pas."

Soulagée, heureuse, je remercie le Seigneur. J'en fais pars à J.L. et lui dit :

- "Tu es porteur de nombreux fruits, ne t'écarte pas du bon chemin. Remercie le Seigneur."

Ce qu'il fait ausssitôt, et j'entends, au son de sa voix l'immense bonheur qui l'envahit.

Le lendemain, à Lorient, nous n'avons pas vendu grand-chose. Mais au moment de remballer, alors que J.L. était occupé à nettoyer son matériel et moi à ranger mes livres et flacons de sirop de safran, une dame est venue. Elle a l'air intérressée par mon livre. Je lui explique que je m'installe en tant que safranière et qu'en tant qu'artiste plasticienne j'ai écrit un livre sur le safran en l'illustrant avec mes dessins et pastels. Elle me demande alors :

- "Quand êtes-vous née ?

- 1964.

- Non, quel mois ?

- Octobre

- Vous êtes balance ?

- Oui

- Et votre ami ? Bélier, sagittaire ou peut-être gémaux ?

- ça n'a aucune importance. Nos vies ne sont pas régies par ça.

- Oh si ! cela a une grande influence !!!

- Vous savez, j'ai pratiqué ce genre de choses il y a quelques années. Elles m'ont amenées très bas. Si je m'en suis sortie, c'est grâce à Dieu uniquement !

- C'est la même chose ! Les astres, les anges, les archanges, les guides, Dieu...

- Non, ce sont des opposés. Les guides et compagnies sont du mauvais côté, ce sont des entitées sataniques. Croyez-moi. Je préfère n'avoir à faire qu'à Dieu. Depuis que j'ai été sauvée, je ne cesse de Le louer, de Lui dire MERCI SEIGNEUR !!!"

Je joints l'acte à la parole. En disant "MERCI SEIGNEUR", mes mains s'ouvrent et se tendent vers Lui.

Mais la réaction de cette pauvre femme est bien triste, même si sur le coup elle m'a fait sourire... En rentrant sa tête dans ses épaules, et en me regardant de travers, elle s'est littéralement sauvée.

Elle est repassée quelques minutes plus tard, en faisant un grand détour pour ne pas m'approcher, mais en essayant d'attraper J.L. avec son discours.

Il faut rester vigilant, l'ennemi sent sa fin arriver. Mais avec les armes que le Seigneur nous donne, nous pouvons faire face avec facilité.

Ma prière, ce soir-là :

"Merci Seigneur, pour Ton aide, Ton soutien, Ta présence à mes côtés à chaque instant de ma vie. A Toi la gloire, Seigneur. Et que Ta volonté soit faite pour chacun d'entre nous sur terre. Amen."

Facebook