Que peut faire Jésus pour nous aujourd’hui ?

Une fois que nous comprenons le prix incroyable que Jésus a payé pour faire de nous ses enfants, notre vie ne devrait jamais plus être la même.
En tant que nouveau croyant, vous connaîtrez encore la tentation, et il pourrait y avoir des moments de doute et d’échec. Mais il ne vous abandonnera jamais, et à mesure que vous lui permettrez de s’impliquer dans votre vie, vous connaîtrez sa fidélité et la puissance de vivre pour lui.
La nouvelle vie en Christ.
Si vous avez pris la décision de recevoir Jésus Christ comme votre Sauveur et Seigneur personnel, vous êtes son enfant pour toute l’éternité.
Comme son enfant, vous recevez un héritage qui comprend ces promesses merveilleuses :
• Jésus vient dans votre vie et ne vous quitte plus jamais.
• Jésus pardonne tous vos péchés.
• Jésus vous donne la vie éternelle avec lui.
• Jésus entend vos prières et vous répond.
• Jésus vous donne le pouvoir de lui obéir.
Recevoir l’amour inconditionnel de Jésus.
Jésus promet d'habiter en vous et d’être votre ami et votre Seigneur pour toujours.
Son amour ne se base pas sur votre bonté ni vos sentiments. Les fortes émotions que vous pourriez ressentir maintenant ne seront pas toujours là, mais Jésus, lui, sera toujours là.
Dieu nous aime tels que nous sommes. Une meilleure vie ou des pensées plus profondes ne le feront jamais nous aimer plus qu’il ne nous aime déjà.
Faites compter votre vie pour lui.
A mesure que vous réfléchirez à ce que Jésus a fait pour vous, vous voudrez que votre vie compte pour lui.
L’apôtre Paul l’exprima de cette façon : ” L’amour de Christ nous pousse parce que nous sommes convaincus qu’un seul est mort pour tous, et donc que tous sont morts. Et il est mort pour tous, afin que ceux qui vivent ne vivent plus pour eux-mêmes, mais pour lui qui est mort pour eux et qui est ressuscité. ”
Une fois que vous commencez votre aventure avec Christ, il commence à vous transformer en la personne qu’il a planifié que vous deveniez. Mais ne vous attendez pas à des résultats instantanés ; la vie chrétienne est plus comparable à un marathon qu’à un sprint. Les meilleurs coureurs passent toujours des heures à s’entraîner.
L’entraînement à la vie chrétienne comprend cinq domaines fondamentaux :

• Passer du temps dans la parole de Dieu.
• Passer du temps avec lui en prière.
• Apprendre à lui obéir par la foi.
• L’adorer dans le partage avec les autres.
• Parler à autrui de son amour et de sa grâce.

Jésus était-il le Messie ?

Jésus pourrait-il avoir été un faux Messie, trompant jusqu’aux plus remarquables érudits religieux ? Est-il possible qu’il ait été préparé par ses parents ou des mentors non divulgués à devenir le roi promis depuis longtemps et attendu par Israël ?
En réalité, si Jésus était un imposteur, il ne serait pas la première personne dans l’histoire d’Israël qui aurait menti en prétendant être le Messie. A travers les siècles précédant la naissance de Christ, de même qu’après, de nombreux soi-disant messies sont apparus, seulement pour être révélés comme des escrocs ou des lunatiques.
Les anciennes prophéties hébraïques avaient clairement prédit le règne d’un roi à venir qui apporterait la paix à Israël et serait son Sauveur.
Un sentiment d’attente remplissait la terre et résumait l’espoir et les aspirations des Juifs. Dans une atmosphère telle que celle d’Israël, est-ce que quelqu’un de moins qualifié aurait pu être moulé par force, ou aurait pu se conformer afin de correspondre au Messie ?
La réponse à cette question relève des prophéties de l’Ancien Testament annonçant le Messie.

Les porte-parole de Dieu.

Selon l’Écriture, le Dieu des Hébreux s’adressa à son peuple à travers les prophètes, des hommes et des femmes qui étaient particulièrement sensibles à Dieu et qui faisaient ou non partie de l’établissement religieux. Certains des messages des prophètes étaient pour le présent ; d’autres, pour l’avenir. En tous cas, leur rôle était de proclamer au peuple les déclarations et les révélations de Dieu.
Généralement, la fonction du prophète était considérée comme l’une des professions les plus dangereuses du monde. Même lorsqu’ils disaient la vérité, les prophètes risquaient de se faire exécuter ou jeter en prison par les gens qui n’aimaient pas ce qu’ils avaient à dire.
Certains rois détestaient entendre de mauvaises nouvelles. D’après les témoignages historiques, le prophète Ésaïe aurait été scié en deux.
Alors considérez le dilemme d’un prophète : la mort s’il était démontré qu’il avait menti, et la possibilité de la mort s’il disait la vérité.
Aucun vrai prophète ne voulait offenser Dieu, et aucun ne souhaitait être scié en deux.
La plupart des prophètes attendaient donc jusqu’à ce qu’ils soient absolument certains que Dieu avait parlé, ou bien ils gardaient bouche cousue. Les rois commencèrent à trembler à leurs paroles. Les messages d’un vrai prophète n’étaient jamais faux.
Maintenant, voici une question : Comment l’exactitude de ces prophètes bibliques se compare-t-elle à celle des médiums d’aujourd’hui ?

Prophètes ou médiums ?

Pour évaluer si l’exactitude des médiums modernes se rapproche de celle des prophètes bibliques prenons en compte les tests des plus grands mediums du monde, leur taux d’exactitude s’est situé autour de 11 pour cent, ce qui ne serait pas une mauvaise moyenne, sauf que les gens faisant des devinettes au hasard sur l’avenir obtenaient le même pourcentage.
Cela ne réfute pas toute prédiction d’avenir, mais cela explique sans doute pourquoi les médiums ne gagnent pas à la loterie.
La différence entre les mediums et les prophètes semble plutôt concerner leur nature que leur qualification.
Les prophètes firent des déclarations spécifiques concernant les événements futurs, relativement au plan divin qui se déroule et le firent avec une exactitude invariable.
Tandis que les mediums sont plutôt mercenaires, fournissant de vagues esquisses de l’avenir à un marché disposé à les payer pour leurs services. Ils offrent des informations de type sensationnel, mais ils possèdent des antécédents d’imperfection.

La prophétie religieuse en perspective.

Dans la Guerre des Étoiles, il y a la prédiction d’un certain personnage qui doit apporter l’équilibre à la Force. Les films du Seigneur des Anneaux tissent leurs thèmes imaginaires autour de scènes de paroles prophétiques. Mais tel est le monde de l’imagination.
En ce qui concerne le monde réel, on dit que si quelqu’un pouvait connaître l’avenir seulement une minute à l’avance, il pourrait régner sur le monde.
Mais dans le monde de la religion, la prophétie possède une fonction importante. Elle devient un moyen sûr de savoir si quelqu’un parle par l’Esprit de Dieu ou non, car seul un Dieu omniscient peut connaître l’avenir à fond.
Et sur ce point, la prophétie de l’Ancien Testament demeure unique, car la plupart des livres saints réputés des autres religions sont dépourvus de prophétie prédictive.
Par exemple, tandis que le Livre des Mormons et le Veda hindou prétendent être d’inspiration divine, il n’existe vraiment aucun moyen de prouver leurs revendications .
Les chances que Jésus puisse avoir accompli les prophéties hébraïques de l’Ancien Testament concernant la venue du Messie sont tout simplement incroyables.
Contenues dans l’Ancien Testament, écrites des centaines d’années avant la naissance de Jésus, figurent 61 prophéties spécifiques et près de 300 références concernant le Messie.
Selon l’exigence hébraïque qu’une prophétie doit avoir un taux d’exactitude de 100 pour cent, le vrai Messie d’Israël devait les accomplir toutes, ou bien il ne pouvait pas être le Messie.

Alors la question qui qualifie Jésus, ou bien le rend coupable de la plus grande escroquerie de l’histoire, c’est de savoir s’il correspond aux prophéties de l’Ancien Testament et s’il les accomplit.

Quelles sont les chances?

Examinons notamment deux des prophéties de l’Ancien Testament concernant le Messie.

” Et toi, Bethléhem, terre de Juda, Tu n’es certes pas la moindre entre les principales villes de Juda, Car de toi sortira un chef qui paîtra Israël, mon peuple. ” (Matthieu 2 -6 ).
” Le Seigneur Lui-même vous donnera un signe, Voici, la jeune fille deviendra enceinte, elle enfantera un fils, Et elle lui donnera le nom d’Emmanuel. ” (Ésaïe 7 - 14)
A présent, avant de regarder les 59 autres prophéties, demandons-nous combien de personnes au cours de l’histoire, tombant dans la catégorie du Messie possible, furent nés d’une vierge dans la ville de Bethléhem. ”
Dans le cas des 61 prophéties détaillées s’étant réalisées en une seule personne, nous parlons de chances pratiquement inexistantes.
Quand la police scientifique découvre un profil d’ADN correspondant, les chances d’avoir la mauvaise personne sont fréquemment moins d’une sur plusieurs milliards.
Il semblerait que nous nous rapprochons des mêmes chances en nombre de zéros, si l’on considère une seule personne qui puisse accomplir ces prophéties.
Un professeur de mathématique, donna à 600 élèves un problème de probabilité qui déterminerait les chances qu’une personne pourrait accomplir huit prophéties spécifiques.
D’abord, les élèves ont calculé les chances qu’une personne remplisse toutes les conditions d’une prophétie particulière, comme d’avoir trahi un ami pour 30 pièces d’argent.
Ensuite, les élèves ont fait de leur mieux pour estimer les chances des huit prophéties combinées.
Les élèves calculèrent que les chances contre une personne qui accomplirait les huit prophéties s’élèvent de manière astronomique à une sur dix à la puissance 21 (1021).
Ajoutons six autres prédictions aux deux que nous avons déjà considérées, nous amenant à un total de huit prophéties analysées par les élèves.

Prophétie : le Messie appartiendrait à la descendance du roi David.Jérémie 23 / 5 600
av. J.-C. Accomplissement :” Jésus...le fils de David... “Luc 3 - 23 et 314 av. J.-C.
Prophétie :le Messie serait trahi pour 30 pièces d’argent.Zacharie 11 / 13 487 av. J.-C. Accomplissement : ” Ils lui donnèrent trente pièces d’argent.”Matthieu 26 / 1 530 av. J.-C.
Prophétie : le Messie aurait les mains et les pieds percés.Psaume 22 / 16 100
av. J.-C. Accomplissement : ” Lorsqu’ils furent arrives au lieu appelé Crâne, ils le crucifièrent là, ainsi que les deux malfaiteurs, l’un à droite, l’autre à gauche. “Luc 23 /
3 330 av. J.-C.
Prophétie : des gens se partageraient les vêtements du Messie en tirant au sort.Psaume 22 / 18 100
av. J-C. Accomplissement :” Les soldats...prirent ses vêtements, et ils en firent quatre parts, une part pour chaque soldat. Ils prirent aussi sa tunique, qui était sans couture, d’un seul tissu depuis le haut jusqu’en bas. Et ils dirent entre eux : ‘Ne la déchirons pas, mais tirons au sort à qui elle sera.

Jean 19 -23 et 2 430 av. J.-C.
Prophétie :le Messie apparaîtrait monté sur un âne.Zacharie 9 / 9500 av. J.-C. Accomplissement : ” Ils amenèrent l’ânesse et l’ânon, mirent sur eux leurs vêtements, et le firent asseoir dessus. “Matthieu 21 / 730
av. J.-C.
Prophétie : un messager serait envoyé pour annoncer le Messie.Malachie 3 / 1500
av. J.-C. Accomplissement : “ Jean leur répondit : ” Moi, je baptise d’eau, mais au milieu de vous il y a quelqu’un que vous ne connaissez pas. “Jean 1 / 2 627 av. J.-C.

Les huit prophéties que nous avons étudiées sur le Messie furent écrites par des hommes d’époques et de lieux différents, entre environ 500 et 1000 ans avant la naissance de Jésus.
Ainsi, il n’y avait aucune chance de collaboration entre eux.

En dehors de son contrôle.

Les sceptiques ont admis que Jésus avait accompli les prophéties messianiques, mais ils l’ont accusé d’avoir vécu sa vie de manière à les remplir intentionnellement.
Une objection raisonnable, mais pas aussi plausible qu’elle pourrait le paraître.

Considérez la nature de seulement quatre des prophéties messianiques :

• Il serait un descendant de David (Jérémie 23 -5).
• Sa naissance aurait lieu à Bethléhem (Michée 5 -2).
• Il émigrerait en Égypte (Osée 11- 1).
• Il vivrait à Nazareth (Ésaïe 11 -1).

Maintenant, qu’est-ce que Jésus aurait pu faire pour accomplir ces prophéties ?
Ni lui, ni ses parents n’avaient aucun contrôle sur ses ancêtres.
Sa naissance à Bethléhem fut le résultat d’un recensement ordonné par César Auguste. Ses parents fuirent en Égypte à cause de la persécution organisée par le roi Hérode.
Et, une fois qu’Hérode fut mort, les parents de Jésus décidèrent naturellement de retourner vivre à Nazareth.
Même si, à un jeune âge, un Jésus imposteur avait regardé les prophéties qu’il avait involontairement accomplies, et qu’il ait décidé de continuer pour voir s’il pouvait réaliser le reste, les chances auraient quand même été totalement contre lui.
Considérez certains des facteurs des prophéties que nous avons déjà regardées : le Messie serait trahi pour 30 pièces d’argent ; il serait tué par crucifixion ; et des gens tireraient ses vêtements au sort.
Ces prophéties se sont toutes réalisées pour Jésus, pourtant quel contrôle avait-il sur la réalisation d’une seule d’entre elles ?
Les érudits de la Bible nous disent qu’environ 300 renvois à 61 prophéties concernant le Messie furent réalisés par Jésus Christ.
Les chances contre une personne, pour qu’elle réalise ces prophéties, dépassent toute possibilité mathématique. Cela ne pourrait jamais se produire, peu importe combien de temps serait accordé.
Un mathématicien a évalué ces chances impossibles à ” une chance sur un trillion, trillion, trillion, trillion, trillion, trillion, trillion, trillion, trillion, trillion, trillion, trillion, trillion. ”

Les manuscrits de la mer morte.

Nous avons examiné les preuves de l’accomplissement par Jésus des prophéties messianiques sous tous les angles sauf un. Et si les scribes chrétiens qui copièrent les rouleaux d’Ésaïe et des autres livres prophétiques de l’Ancien Testament les avaient modifiés pour les faire correspondre à la vie de Jésus ?
C’est une question que beaucoup d’intellectuels et de sceptiques ont posée. Et elle semble possible, même plausible au premier coup d’œil. Cela nous éviterait de faire de Jésus un imposteur qui mentait, ce qui semble extrêmement improbable, et cela expliquerait l’exactitude étonnante de son accomplissement des prophéties.

Donc, comment savons-nous que les livres prophétiques de l’Ancien Testament, tels qu’Ésaïe, Daniel et Michée, ont été écrits des centaines d’années avant Christ, comme il est prétendu ? Et si c’était le cas, comment savons-nous que les Chrétiens n’ont pas plus tard modifié les textes ?
Pendant 1900 ans, beaucoup de sceptiques se sont accrochés à cette théorie basée sur l’impossibilité humaine de prédire les événements de l’avenir avec exactitude. Mais alors, quelque chose s’est produit qui a éteint tout l’enthousiasme pour un tel complot clandestin. Quelque chose qu’on appelle les rouleaux de la Mer Morte.
Il y a un demi-siècle, la découverte des rouleaux de la Mer Morte a fourni aux analystes de la Bible des copies des livres de l’Ancien Testament datant de bien avant tout autre manuscrit existant.
De nombreux tests ont prouvé que beaucoup de ces copies avaient été réalisées avant même que Jésus Christ ait vécu. Et elles sont pratiquement identiques aux textes de la Bible que nous utilisons déjà.
Par conséquent, même les érudits qui refusaient Jésus comme le Messie reconnurent que ces manuscrits de l’Ancien Testament avaient précédé sa naissance et, par conséquent, concédèrent que les prophéties concernant le Messie contenues dans ces manuscrits n’avaient pas été modifiées pour correspondre à Jésus.
Si ces prédictions s’étaient réalisées aussi exactement durant la vie de Jésus, il semble logique de se demander pourquoi personne en Israël n’était pas capable de le voir.
Mais, comme sa crucifixion en témoigne, tout le monde ne l’a pas reconnu. Ainsi que l’apôtre Jean a dit sur Jésus : ” Même dans son propre pays et parmi son propre peuple, il ne fut pas reçu. ” (Jean 1 - 11).

Posons-nous la question pourquoi ?

Etant donné l’histoire de l’occupation d’Israël, il n’est pas difficile de lire dans la définition du Messie l’idée d’un combattant qui devait apporter la liberté politique.
Il est compréhensible qu’un Juif du premier siècle ait pu penser : comment le Messie a-t-il pu venir et Israël est toujours opprimé sous l’occupation romaine ?
Bien que Jésus ait réalisé les prophéties messianiques, il l’a toutefois fait d’une manière à laquelle personne ne s’attendait.
Il a cherché une révolution morale et spirituelle, et non pas une révolution politique, accomplissant ses objectifs au moyen du sacrifice de soi et d’un humble service, guérissant et enseignant.
Pendant ce temps, Israël attendait un autre Moïse ou Josué qui les mèneraient dans une conquête visant à recouvrer leur royaume perdu.
Bien entendu, de nombreux Juifs du temps de Jésus l’ont reconnu comme le Messie puisque l’entière fondation de l’église chrétienne est juive.
La majorité, néanmoins, ne l’a pas reconnu. Et il n’est pas bien difficile de comprendre pourquoi.

Pour mieux comprendre le malentendu des Juifs du premier siècle, considérez cette prophétie messianique écrite 700 ans avant la naissance de Jésus par le prophète Ésaïe. Faisait-elle référence à Jésus ?
” Nous étions tous errants comme des brebis, chacun suivait sa propre voie ; Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous. “
” Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n’a point ouvert la bouche. Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment ; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru qu’il était retranché de la terre des vivants et frappé pour les péchés de mon peuple ? On a mis son sépulcre parmi les méchants, son tombeau avec le riche, quoiqu’il n’eût point commis de violence et qu’il n’y eût point de fraude dans sa bouche. ”
” Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours ; et l’œuvre de l’Éternel prospérera entre ses mains. A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards ; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d’hommes, et il se charger de leurs iniquités. ”
(Ésaïe 53 / 6 à 11)
Alors que Jésus était cloué sur la croix, certains ont pu vraisemblablement penser : ” Comment pourrait-il être le Messie ? ” En même temps, d’autres ont pu se demander : ” De qui d’autre que Jésus Esaïe pouvait avoir parlé ? ”

Impossible imposteur.

Alors, que devons-nous penser du fait que Jésus ait réalisé tant de prophéties écrites des centaines d’années avant sa naissance ?
Aucun imposteur ne pourrait jamais se mesurer aux chances impossibles présentées par la prophétie hébraïque.

Et qu’est-ce que cela signifie ? Deux conclusions peuvent en être tirées :

• d’abord, seul un Être transcendant pourrait avoir orchestré de tels
evènements.

• En second lieu, cela rend toutes les autres revendications de Jésus
crédibles et dignes de sérieuse considération.

Dans l’Évangile de Jean, Jésus déclare : ” Je suis le chemin, la vérité et la vie. ”
Jésus est-il vraiment ressuscité des morts ?
La plus grande question de notre temps est ” Qui est le véritable Jésus Christ ? ” Était-il simplement un homme d’exception, ou était-il Dieu dans la chair, ainsi que Paul, Jean et ses autres disciples l’ont cru ?
Les témoins de Jésus Christ ont, en fait, parlé et agi comme s’ils étaient convaincus de sa résurrection après sa crucifixion.
S’ils ont eu tort, alors le christianisme est basé sur un mensonge. Mais s’ils ont eu raison, un tel miracle soutiendrait tout ce que Jésus a dit sur Dieu, sur lui-même, et sur nous.
Nous avons vu au cours des dimanches précédents qu'il y a-t-il de solides preuves historiques en sa faveur et que des érudits athées ou sceptiques – et non des moindres – en sont arrivés à cette conclusion:
La résurrection du Christ est un fait tout à fait plausible et ne souffre pas de contestation objective.