Imprimer

Il y a un moment que je voulais re arrêter de fumer... j'ai voulu essayer sous l'insistance gentille de frères et soeurs, mais non, cela ne se fit pas, j'ai repris aussi sec.

Je ne peux vous exprimer le comment du pourquoi, je ressentais que cet arrêt du tabac total devait se faire dans peu de temps. le peu de temps, je ne savais pas si c'était en heures, en jours ou en années.

C'est au cours du mois de janvier 2020, que j'ai été de plus en plus travaillé sur la question de stopper le tabac. Je priais en ce sens " Seigneur, tu vois et sais que je veux m'arrêter, mais aussi, tu sais que j'ai peur d'être sur les nerfs, de grossir, je te remet ce fardeau, cette addiction qui n'est pas à ta gloire et je te demande pardon". La veille de mon arrêt, j'ai eu...ressenti...entendu... je ne sais pas comment nommer ce fait... tout ce que je sais, c'est que je devais aller à une réunion de prière le lendemain et que je serais libéré si je demandais la prière. Le lendemain, ayant su que mon père s'était cassé 8 côtes la veille et qu'il était à l'hôpital, je lui ai rendu visite, j'ai aussi pris quelques affaires chez lui pour les emmener à ma sœur... Bref, tout ça pour dire que cette journée là, a été bien chargé, j'ai fait environ 250 km aller et retour. Donc, vers 16h30, je suis revenu chez moi, un peu fourbu, là, je n'avais plus envie de ressortir... une bataille commençât... dois-je aller à la réunion de prière malgré tout ou resterais-je chez moi me reposer ? . Il me fallut un temps de combat intérieur, mais au bout du compte, quelque chose et/ou quelqu'un me disait "C'est ce soir ! ... ne rate pas cette opportunité", cette parole que j'ai entendu était dite d'un ton gentil, plein de compassion, sans reproche, je vais lâcher le mot, cette parole était dite dans une ambiance d'amour dans mes pensées (certaines personnes a qui j'ai témoigné peuvent dire que j'en rajoute, mais j'affirme que non, il m'est plus facile de m'exprimer par l'écriture que par la parole). La finalité de ce combat est que je décide d'aller à la réunion de prière.

Entre frères et sœurs nous louons et remercions le Seigneur, puis nous nous faisons part des prières que nous souhaitons amener au Seigneur, puisqu'il a dit dans sa parole en Matthieu 18: 19-20 " 18En vérité je vous le dis, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. 19. En vérité je vous dis encore que si deux d'entre vous s'accordent sur la terre pour demander quoi que ce soit, cela leur sera donné par mon Père qui est dans les cieux. 20. Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux

Matthieu 21: 22 : " Tout ce que vous demanderez avec foi par la prière, vous le recevrez", vous vous doutez bien que j'ai pris cette parole pour argent comptant ce soir là.

Après un moment, les frères et sœurs m'ont imposé les mains en intercédant pour moi, certains étaient dans l'intercession et dans le combat, je ne ferais pas part des détails, mais cela a été pour moi une vraie délivrance, pour exprimer celle-ci, l'image que je peux vous donner, c'est à l'intérieur du cou, entre le haut et le bas du cou, mais vraiment à l'intérieur, j'avais comme la photo d'un tuyau en inox brillant, propre; J'ai remercié le Seigneur et ai pris cette bénédiction à bras le corps.

Je remercie mes frères et sœurs d'avoir intercédé, prié le Seigneur pour moi tout le temps qu'il a fallu, parce qu'il a fallu un certain temps.

J'avais dit à notre responsable que je mettrais ce témoignage à un certain moment, voici qui est fait. 

Je rends grâce à Dieu d'avoir été présent pour combattre pour moi en cette fin de soirée; Grâce lui soit rendue,  oui, il m'a permis de résister à celui qui voulait que je reste enchaîné, j'ai pu venir à ce rendez-vous, à cette réunion... Alléluia

Je prie le Seigneur que ce témoignage vous touche, vous qui êtes emprisonnés dans cette addiction ou dans d'autres addictions, demandez, re demandez à notre Seigneur Jésus Christ.

Je rends gloire à DIEU dans son infini amour de m'avoir pardonné et libéré à nouveau de cette addiction depuis le 30 janvier 2020. ABBA, Père; Amen !

 

Témoignage : Marc.T

Rédacteur : Marc.T