Lisons Jean 20 : 22 : " Après ces paroles, Il souffla sur eux, et leur dit : Recevez l’ Esprit-Saint

 

On va se remettre dans le contexte à partir du verset 19 afin de mieux comprendre les circonstances.

 

« le soir de ce jour, qui était le premier de la semaine, les portes du lieu ou se trouvaient les disciples étaient fermées par la crainte qu’ils avaient des juifs ; Jésus vint, et debout au milieu d’eux ils leur dit : Que la paix soit avec vous ! Quand il eu dit cela, il leur montra ses mains et son coté. Les disciples se réjouirent en voyant le Seigneur. Jésus leur dit de nouveau : Que la paix soit avec vous ! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie.

 

Nous sommes entrés dans le 3° millénaire, ce qui n'a rien à voir avec le Millénium ! L e Millénium, je vous le rappelle, sera le Règne Messianique, le Règne Millénaire de Jésus-Christ : Règne qui sera instauré après Son Retour en Gloire.

 

Le 3° Millénaire qui s’ouvre, devrait voir cet événement extraordinaire, événement unique dans l’histoire de l’humanité: le Retour en Gloire du Fils de Dieu. Ce Retour suivra cet autre événement non moins important : L’Enlèvement de l’Eglise.

 

L’Eglise, l’Epouse de Christ, soupire, souffre les douleurs de l’enfantement. Elle aspire avec force à son Enlèvement : Tendez l’oreille ! On entend les pas du Bien-Aimé qui revient. L’Esprit et l’Epouse disent : Viens !

 

Mais Dieu use de patience, voulant que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la repentance. Il nous dit encore ce matin : « Levez les yeux et regardez les champs qui blanchissent (encore) pour la moisson »

 

Jean 4 :35.Ne dites-vous pas qu’il y a encore quatre mois jusqu’à la moisson ? Eh bien ! Je vous dis, levez les yeux, regardez les champs qui sont blancs pour la moisson. Personne ne pourra travailler.

 

D e quoi ou plutôt de qui l’Eglise a besoin aujourd’hui ? Elle a besoin du Saint-Esprit plus que jamais, dans ces temps de la fin, ces temps de plus en plus obscurs. Le travail est immense, la tâche est lourde, le temps est court :

 

Qui est suffisant pour ces choses ? L’Eglise a besoin plus encore qu’aux temps apostoliques du Saint-Esprit. Le Seigneur veut souffler sur Son Eglise. Il veut la ranimer et, s’il le faut, la secouer, la réveiller. Il veut la fortifier de sa Force Toute-Puissante. Le Seigneur veut immerger Son Eglise dans ces temps de la fin. Il veut la submerger d’une vague, de l’Esprit.

 

Mais revenons au début : « Jésus souffla sur eux et leur dit : Recevez l’Esprit-Saint ».Tout d’abord ce verset nous renvoie en arrière, lors de la création de l’homme où il est écrit dans

 

Genèse 2 :7 « L’Eternel-Dieu forma l’homme de la poussière du sol, il insuffla dans ses narines un souffle vital (de vie) et l’homme devint un être vivant ». 

 

« L’Eternel-Dieu, forma l’homme de la poussière de la terre » : le verbe « forma » utilisé ici, signifie « façonna », c’est le verbe descriptif de l’action du potier.

 

Le Créateur, ici, est comme un Potier, comme un Sculpteur qui forme petit à petit, qui crée selon l’image qu’Il s’est donnée. « Il souffla dans ses narines un souffle de vie et l’homme devint une âme vivante » : dans ses narines, pourquoi ?

 

Parce que celles-ci nous parlent de la respiration ; concernant « le souffle de vie » : n’oublions jamais que c’est Dieu qui nous donne la respiration, le souffle de la vie, et ceci à chaque instant. Dieu est le Dieu de la vie. Je pense que chaque fois que nous nous réveillons le matin, nous pouvons nous rappeler que Dieu est le Dieu de la vie, et chaque respiration devrait être une action de grâces pour ce Dieu qui nous a donné la vie, qui nous la conserve, qui nous donne le mouvement, qui nous fait marcher, vivre.

 

Cette expression est reprise beaucoup plus tard par l’apôtre Paul quand celui-ci écrit aux Corinthiens

 

I Cor 15 : 45, c’est le chapitre de la Résurrection : « le premier homme, Adam, devint être vivant. Le dernier Adam est devenu un Esprit vivifiant », c'est-à-dire un Esprit créateur de vie (version Parole vivante) ou, un Esprit qui donne la vie (version français courant).

 

Revenons à Jésus qui souffle le Saint-Esprit sur ses disciples. Ceci nous rappelle que Jésus est la Parole de Dieu créatrice, le Verbe créateur

 

Jean 1 : 3 , Tout a été fait par elle (la Parole), et rien de ce qui a été n’a été fait sans elle.

 

Jésus souffle le Saint-Esprit sur Ses disciples, cela nous rappelle que Jésus est le Dispensateur de l’Esprit. On pourrait dire : Le Canal, l’Intermédiaire, le Médiateur pour recevoir l’Esprit de Dieu. C’est Jésus qui baptise du Saint-Esprit. Lors du baptême de Jésus, Jean Baptiste dira ces paroles,

 

Jean 1:32-33 « Jean rendit ce témoignage ; J’ai vu l’Esprit descendre du ciel comme une colombe et demeurer sur Lui ; et moi Je ne le connaissais pas, mais Celui qui m’a envoyé baptiser d’eau m’a dit : Celui sur qui tu verras l’Esprit descendre et demeurer, c’est Celui qui baptise d’Esprit Saint» Jésus est Celui qui baptise d’Esprit Saint encore aujourd’hui.

 

Quand nous lisons « Jésus souffla sur eux et leur dit : Recevez l’Esprit-Saint », dans cet acte particulier de Jésus nous recevons beaucoup de choses : la nouvelle naissance, qui est un acte créateur de Dieu, la régénération, Jésus souffle la personne bénie du Saint-Esprit, la vie spirituelle, la vie de Résurrection, l’Esprit de vie en Jésus-Christ en réponse à la repentance et à la foi dans l’œuvre accomplie à la Croix. Tout doit commencer par là.

 

On peut voir là également une onction particulière, dans un moment particulier une anticipation des prémices de la Pentecôte : n’oublions pas que Jésus n’était pas encore élevé à la droite de Dieu, l’Ascension n’avait pas encore eu lieu. Jésus souffle le Saint-Esprit sur des disciples qui sont dans la crainte, dans la peur. Ils sont enfermés, ils sont cachés à l’intérieur de leurs murs. Combien aujourd’hui sont dans le même cas, l’Eglise est souvent comme ces disciples : dans la crainte, dans la peur. Pourtant l’Ecriture nous dit bien:

 

Dans II Tim. 1 : 7« Ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné mais un Esprit de force d’amour et de sagesse ».

 

Le Saint-Esprit est un Esprit de force, de puissance, qui donne une pleine assurance pour apporter le message de Christ aux hommes. Combien l’Eglise aujourd’hui est parfois comme enfermée, cachée à l’intérieur de ses murs ! Le Seigneur, aujourd’hui, veut nous montrer, Ses mains meurtries, Son côté percé.

 

Il veut nous montrer Sa crucifixion, Sa résurrection. Il nous confie encore ce beau message de la Réconciliation. Il veut encore souffler le Saint-Esprit sur nous, nous revêtir de force, de puissance, d’assurance, nous remplir du Saint-Esprit afin que nous allions, que nous sortions ; comme le Père L’a envoyé, Il nous envoie vers ceux qui sont perdus.

 

Il nous envoie avec Sa force, celle de Christ, nous connaissons ce cantique : « Je suis fort, fort, oui plus que vainqueur……. la force est en Christ, la force est en Christ ». Il veut souffler sur chacun d’entre nous, la tâche est si grande ; qui est suffisant pour ces choses ? Ni vous ni moi. Le Saint-Esprit, Lui est suffisant pour ces choses.

 

Notons encore que quand Jésus souffle sur Ses disciples, Il leur dit : « Recevez le Saint-Esprit ». Jésus peut souffler sur nous, encore faut-il recevoir ce qu’Il désire nous donner, nous accorder. Il désire notre collaboration dans ce domaine. Il en appelle à notre responsabilité.

 

Recevez, ou Prenez le Saint-Esprit, ou saisissez-vous du Saint-Esprit, ou bien emparez-vous du Saint-Esprit (dans la pensée de s’emparer de quelque chose qui est dans la volonté de Dieu il, n’est pas question de prendre de force, on ne force pas Dieu, ou de vouloir voler quelque chose à Dieu.)

 

On peut encore dire : accueillir le Saint-Esprit ; cela nous parle de foi, de détermination. Comme Jacob qui disait : « Je ne te laisserai pas aller que tu ne m’aies béni ». Cela nous parle de vision spirituelle, d’ambition spirituelle, c’est un mot qui est dans la Bible.

 

Dans I Cor. 14 : 12« De même vous, puisque vous aspirez aux dons spirituels, que ce soit pour l’édification de l’Eglise que vous cherchiez à les avoir en abondance. » ; vous qui êtes ambitieux qui désirez avec ardeur, ayez du zèle pour la recherche des dons spirituels, et que ce soit pour la Gloire de Jésus.

 

Recevoir : quand on reçoit quelqu’un de très important, on nettoie la maison, on la range, on met tout en ordre, on la prépare. Le Saint-Esprit est une Personne importante, la plus importante puisqu’ Elle est Dieu. Mettons tout en Œuvre dans nos vies afin de recevoir le Saint-Esprit, en tant que Personne, mais aussi en tant que la Puissance de l’Esprit, qui est la Vie de l’Esprit et les dons spirituels. Rappelons-nous que Dieu accorde le Saint-Esprit à ceux qui Lui obéissent.

 

Accueillons le Saint-Esprit : « accueillir » nous parle de respect, de crainte respectueuse, de délicatesse, Soyons ouverts à l’Esprit, honorons Sa Présence, élargissons nos cœurs, notre être intérieur, afin qu’Il prenne toute la place qui Lui est due dans Son Eglise et dans nos cœurs.

 

Eph. 5:18 : nous dit ne vous enivrez pas de vin : c’est de la débauche. «Mais Soyez remplis de l’Esprit ». version Semeur dit « mais laissez vous constamment remplir par l’Esprit »C’est un double impératif pour chacun d’entre nous. Le texte original dit « Remplissez-vous de l’Esprit ». Frères et sœurs, le ruisseau de Dieu est plein d’eau, le torrent de Dieu regorge avec toutes ses richesses, Il jaillit, Il déborde. Il est comme un fleuve coulant du cœur de Dieu. Il est à notre portée, et pourtant, nous sommes vides, comme mourant de soif. Nous avons tout simplement négligé de boire au torrent de Dieu.

 

Peut-être avons-nous négligé d’entretenir notre communion avec Dieu, notre relation personnelle avec le Maître, notre communion également avec l’Eglise ? Peut-être avons-nous raccourci notre vie de prière, nous sommes tous de la même nature, la chair est toujours contraire à l’Esprit.

 

Avons-nous raccourci le temps consacré à la lecture, à la réflexion, à la méditation de la Parole ? Peut-être avons-nous oublié la reconnaissance que nous devons continuellement faire monter de notre cœur vers Dieu ? Mais le Seigneur nous dit aujourd’hui « Remplissez-vous de l’Esprit » On peut lire dans Parole vivante

 

Ephésiens 5 : 18 « Buvez à long traits à la coupe de l’Esprit ; laissez-vous constamment à nouveau remplir par le Saint-Esprit et cherchez dans le Saint Esprit votre plénitude ».

 

Pour conclure, le Seigneur veut souffler sur Son Eglise, Il nous dit encore : « Recevez, prenez, saisissez-vous, emparez-vous, accueillez le Saint-Esprit ». Le Seigneur désire renouveler notre vision spirituelle. Il désire nous arroser d’une huile fraîche, et nous donner la force du buffle.

 

Comme pour les premiers disciples, le Seigneur veut nous montrer Ses mains meurtries, Son côté percé. Il veut nous révéler le mystère de la Croix, la puissance extraordinaire qu’il y a dans le sacrifice de la Croix ! Il veut nous révéler l’efficacité de la Rédemption, de son Sang. Il veut nous fortifier par sa Force toute-puissante, nous remplir d’une pleine assurance.

 

Il veut nous envoyer hors de nos murs vers un monde de plus en plus obscur, de plus en plus ténébreux, de plus en plus difficile, un monde dans lequel la lumière s’estompe de plus en plus. Il nous envoie pour porter Son message d’Amour et d’Espérance. Le message du Christ Vivant qui aime l’humanité, le message de la Puissance du Christ Ressuscité et de Son Retour, Christ dont les bras sont encore grand-ouverts pour les âmes perdues, pour l’humanité qui va à la perdition.

 

« Les champs blanchissent encore pour la moisson, il y a peu d’ouvriers, priez le Maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans Sa moisson, le temps est court, la nuit vient où personne ne peut travailler ». Mais, et c’est un « mais » plein d’espoir pour nous aujourd’hui : le Seigneur veut souffler sur Son Eglise en disant : « Recevez, prenez le Saint-Esprit ». Je pense qu’Il veut réveiller et renouveler notre conscience spirituelle en nous rappelant que sans Lui nous ne pouvons rien faire, que sans Lui il est impossible de construire quoi que ce soit de spirituel qui demeure.

 

N’oublions pas d’accueillir la Personne Bénie du Saint-Esprit, car la tâche est grande, gigantesque, et personne n’est suffisant si ce n’est que Lui. Recherchons aussi les dons spirituels, aspirons aux dons les meilleurs, les plus profonds, les plus véritables, que nous les ayons en abondance, le Ruisseau de Dieu est plein d’eau.

 

Pour ceux qui ne l’on pas, aspirez au baptême de l’Esprit, recherchez-le, si vous ne l’obtenez pas, persévérez ! Le Seigneur veut vous l’accorder, persévérez et persévérez encore, faites comme Elisée qui, déterminé, voulait une double portion de l’esprit d’Elie, persévérez !

 

Recherchons les dons de l’Esprit ! Frères et sœurs, soyons remplis du Saint-Esprit, le temps est court, les jours sont mauvais, ce sera de plus en plus difficile de travailler ; soyons revêtus de la puissance d’en Haut. Que Son Nom soit Béni !

 

AMEN

 

FacebookMySpaceTwitterGoogle BookmarksLinkedin