Si l’on analyse les paroles et les actes de Jésus, on est frappé par la diversité de situations :

Tantôt il est doux et humble de cœur, tantôt il est empreint de sagesse et de compassion, tantôt il pardonne sans aucune limite, sans aucune arrière pensée, tantôt c’est un homme de prière habitué à la souffrance mais aussi un homme aimant la vie simple des gens pauvres de son temps, et tantôt aussi il est emporté quand il s’agit de défendre et mettre en lumière le Royaume de Dieu.

Mais il est toujours intraitable, d’une fermeté et d’une autorité souveraine quand il s’adresse à Satan : rien ne peut lui résister, tout lui devient soumis.

Et c’est ce même Jésus qui nous déclare dans

Jean 14 – 12 à 14 En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père; et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils.Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. » Ma question aujourd’hui : faites-vous les œuvres de Christ ? En faites-vous de plus grandes que Lui ? Obtenez-vous tout ce que vous Lui demandez ?

Apparemment personne n’y arrive ! Alors, Parole en l’air du Seigneur ? Manque de foi de chacun d’entre nous ?

Et si c’était tout simplement parce que nous n’avons pas compris l’articulation de ces paroles dans la dynamique Christique.

Esaïe 55 – 11 Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche: elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins. »

L’ancien comme le nouveau testament soulignent la force, la vitalité de la Parole divine  Jésus y ajoute une touche personnelle : en mon nom

Est-ce suffisant ou y a-t-il quelque chose, une incompréhension qui bloque la réalité de la parole annoncée ?

Ephésiens 1 – 3 « Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui nous a bénis de toutes sortes de bénédictions spirituelles dans les lieux célestes en Christ!

Ephésiens 1 – 19 à 23 «afin que vous sachiez quelle est envers nous qui croyons, l'infinie grandeur de sa puissance, se manifestant avec efficacité par la vertu de sa force. Il l'a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. Il a tout mis sous ses pieds, et il l'a donné pour chef suprême à l'Eglise, qui est son corps, la plénitude de celui qui remplit tout en tous. "

Comprenons bien cela : en Christ toute bénédiction spirituelle nous appartient personnellement, c’est notre propre héritage que nul n’a le droit de nous priver et dont nous devons toucher les dividendes dès ici bas.

Mais où sont ces bénédictions ? Dans les lieux célestes en Christ!

Notre place est donc auprès de Christ dans les lieux célestes !

Luc 10 – 19 Voici, je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions, et sur toute la puissance de l'ennemi; et rien ne pourra vous nuire. »

Le mot pouvoir dans cette phrase a réellement le sens d’autorité, c'est-à-dire de pouvoir délégué.

Ephésiens 6 – 10 « Au reste, devenez fort dans le Seigneur, et par sa force toute-puissante. »

1 Jean 4 – 4 « Vous, petits enfants, vous êtes de Dieu, et vous les avez vaincus, parce que celui qui est en vous est plus grand que celui qui est dans le monde. »

L’autorité du croyant repose donc sur une force, une puissance supérieure à celle de l’ennemi. Toute la Parole le clame, le confirme et doit nous en persuader :

Matthieu 28 – 18 Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre. »

Le mot pouvoir ici aussi enveloppe le concept d’autorité.

Ephésiens 1 – 21 « …Sa toute puissance Il l'a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes, au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir. »

Jésus règne avec l’autorité du Très Haut. La source de cette autorité réside dans la résurrection de Christ. Si nous réalisons que nous sommes le corps de Christ, que nous en faisons partie intégralement et entièrement en tant qu’église – Lui étant la tête - alors son autorité est à notre disposition comme il est dit dans

1 Corinthiens 12 – 27 et 1 Corinthiens 6 – 17 Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part. 
« Celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul esprit»

Réalisons bien ceci : en acceptant Christ comme notre Seigneur et Sauveur personnel et en nous attachant à sa personne par le même esprit qui l’a ressuscité, nous devenons comme Lui et donc comme Lui nous nous revêtons de sa puissance et de son autorité.

Alors et alors seulement sa Parole citée plus haut en Jean 14 – 12 à 14 s’accomplira.

En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi fera aussi les œuvres que je fais, et il en fera de plus grandes, parce que je m'en vais au Père ; et tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai. »

On nous prêche trop ce que j’appelle « la religion de la croix ».

Bien sur que la croix est importante, incontournable pour notre salut car comme il est écrit dans

Hébreux 9 – 22 Presque tout, d'après la loi, est purifié avec du sang, et sans effusion de sang il n'y a pas de pardon. »

Romains 5 – 18« Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. »

Par la croix nous obtenons notre salut et la certitude d’une place dans le Royaume de Dieu.

Mais il ne faut pas s’arrêter là : après Pâques continuons de monter jusqu’à la Pentecôte puis jusqu’à l’ascension qui doit être notre but ultime.

La croix n’est plus notre place nous qui avons compris l’œuvre rédemptrice de Christ à Golgotha, Christ n’y est plus, nous devons progresser  nous sommes morts avec Lui – c’est vrai – mais il nous a maintenant ressuscité ensembles en nous faisant part des richesses de son Royaume pour ce siècle et les siècles à venir.

Il nous a fait asseoir avec Lui dans les lieux célestes d’où découle toute autorité.

N’oublions pas que la droite du trône de Dieu est le centre du pouvoir de l’univers dans sa globalité.

C’est le lieu où s’exerce le pouvoir du trône divin accordé au Christ élevé.

Comme étant membres du corps de Christ, nous devenons en quelque sorte Christ Lui-même comme cohéritiers des richesses et pouvoirs du Père.

Et dès lors l’autorité de Christ est mise à notre disposition dès que nous nous asseyons en esprit avec Jésus dans les lieux célestes.

Et si nous sommes réellement attachés à sa Seigneurie nous sommes de facto avec Lui en esprit assis dans les lieux célestes où toute puissance, toute autorité ont été brisées et anéanties à jamais par la victoire de la croix mais bien plus par la résurrection de Christ pour lequel tous ces pouvoirs sont sous ses pieds.

La Parole de Christ devient donc claire : les esprits du mal sont détenteurs d’une autorité qu’ils exercent jusqu’au jour où nous réalisons que : De part notre attachement à Christ et à sa Seigneurie nous siégeons avec Lui dans les lieux célestes.

Nous y siégeons parce que nous sommes son corps et que la tête ne peut être détachée du tronc

En siégeant en esprit avec Lui à la droite du trône de Dieu, nous avons accès à toute la puissance de Dieu déléguée par l’autorité qu’il nous communique

Et notre autorité s’exerce ici bas puisque le pouvoir de Satan y a été anéanti précisément par la croix mais bien plus par la résurrection de Christ.

Et nous comprenons mieux cette Parole de Jésus dans

Matthieu 18 – 18 « Je vous le dis en vérité, tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans le ciel, et tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans le ciel. »

Nous sommes dans le monde mais non de ce monde, donc nous ne sommes plus soumis au pouvoir du prince de ce monde car assis en Christ dans les lieux célestes la puissance satanique est soumise à l’autorité de Christ donc à notre autorité.

Bien des problèmes existent parce que par ignorance nous les permettons en ne réalisant pas l’extraordinaire pouvoir de Dieu s’exerçant par l’autorité qu’il nous confère étant cohéritiers de Christ et assis avec Lui dans les lieux célestes !

Déjà l’ancien testament annonçait par avance cette réalité :

Psaume 91 – 1 Celui qui demeure sous l'abri du Très-Haut repose à l'ombre du Tout Puissant. Je dis à l'Eternel : Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie! »

Psaume 91 – 14 à 16 « Puisqu'il m'aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu'il connaît mon nom. Il m'invoquera, et je lui répondrai; Je serai avec lui dans la détresse, Je le délivrerai et je le glorifierai. Je le rassasierai de longs jours, et je lui ferai voir mon salut. »

Nous allons voir comment s’exerce cette autorité.

2 versets très importants :

Ephésiens 1 – 20 « Sa toute puissance, Il l'a déployée en Christ, en le ressuscitant des morts, et en le faisant asseoir à sa droite dans les lieux célestes

Ephésiens 2 - 6 « il nous a ressuscités ensemble, et nous a fait asseoir ensemble dans les lieux célestes, en Jésus-Christ, »

Dans l’esprit de Christ nous avons été ressuscités en même temps que Lui car nous sommes partie intégrante de son corps dont lui en est la tête.

Donc fort logiquement, lorsqu’il s’est assis sur le trône à la droite du Père, nous nous sommes nous aussi assis avec Lui et, tout comme Lui, nous régnons au-dessus de toute domination, de toute autorité, de toute puissance, de toute dignité, et de tout nom qui se peut nommer, non seulement dans le siècle présent, mais encore dans le siècle à venir.

Comme le déclare Paul dans

Colossiens 1 – 13 « Il nous a délivrés de la puissance des ténèbres, et nous a transportés au Royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous avons la rédemption par son sang, et la rémission des péchés. » (Bible Martin)

Face à l’adversité, aux difficultés de la vie, à la maladie etc. nous devons changer nos prières et prendre l’autorité qui nous revient de droit étant morts avec Christ mais bien mieux étant ressuscité avec Lui et assis au dessus de tout pouvoir et de toute dénomination.

Ma prière ne sera plus passive mais active et donc agissante :

De par ma position en Christ je suis au dessus de toute manigance de Satan et à ce titre je brise toute autorité qui retient captive la bénédiction qui m’est due.

A ce titre aussi je me délie de toute hérédité, de toute malédiction qui, de générations en générations, ont fait obstacle au plan de Dieu pour moi et ont entravé ma marche en avant avec le Seigneur.

N’oublions jamais que selon Sa promesse – Jérémie 29 – 11 – Dieu nous assure un avenir de paix et une espérance de vie à son image.

« Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l'Eternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance. »

Le dessein de Dieu est que nous régnions dans notre vie, que nous régnions sur les circonstances, la pauvreté, la maladie et tout ce qui bloque notre marche victorieuse avec Christ.

Luc 10 – 19 « Voici, je vous donne la puissance / l’autorité de marcher sur les serpents et sur les scorpions, et sur toute la force de l'ennemi; et rien ne vous nuira. »

Le Seigneur n’a pas dit que nous éviterions les tribulations de la vie mais que nous en sortirions victorieux.

Jean 16 – 33 « Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j'ai vaincu le monde. »

N’oublions jamais qu’aucune victoire n’est acquise sans combat mais que les combats que nous avons à affronter ont été gagnés il y a plus de deux milles ans par Christ lui-même par sa mort à la croix mais bien mieux par sa résurrection qui nous ouvre grand les portes du Royaume de Dieu.

Dimanche prochain nous verrons ce que veut dire « ressuscité avec Lui » mais aussi quelles sont nos armes de guerre, la portée de notre autorité sur les esprits démoniaques – et non sur la volonté humaine - .

FacebookMySpaceTwitterGoogle BookmarksLinkedin