Psaume 91 – 1 Celui qui demeure sous l'abri du Très-Haut repose à l'ombre du Tout Puissant.

Matthieu 28 – 18 Jésus, s'étant approché, leur parla ainsi: « Tout pouvoir m'a été donné dans le ciel et sur la terre ».

Comme nous venons de le voir l’Éternel, dans le psaume 91, est à la fois le Très-Haut et à la fois le Tout Puissant.

Jésus dira de Lui-même que tout pouvoir lui a été donné sur la terre et dans les cieux.

Alors me direz-vous, pourquoi le mal sous toutes ses formes semble gagner du terrain, pourquoi tant de guerres, tant de misère, tant de malheur ?

Dieu est-il réellement tout puissant ?

Épicure en son temps déclarait :

« Ou DIEU veut supprimer les maux et ne le peut; ou il le peut et ne le veut; ou il le veut et le peut. S’il le veut et ne le peut, il est impuissant. S’il le peut et ne le veut, il est méchant. S’il le veut et le peut, d’où viennent donc les maux et pourquoi ne les supprime-t-il pas ?»

Considérons le monde au sens large du terme – le cosmos – et l'instant T de la création, ce que les scientifiques appellent le « big bang » ou, plus « scientifiquement », la singularité initiale.

Nous savons que l'étincelle primordiale et créatrice de l'univers a atteint, il y a environ 13,6 milliards d'années, la température inimaginable de 1027 degrés Kelvins soit une température de 10.000.000.000.000.000.000.000.000.000.

Il semblerait que l’univers se décrive grâce aux mathématiques au fur et à mesure que l’on s’approche de la singularité initiale.10-43 seconde, c’est pour la physique quantique l’unité de temps incompressible.

A ce temps de Planck, l’univers a déjà une taille 10-33 cm … C’est également pour nous la plus petite unité d’espace, la plus petite distance possible entre deux points dans l’univers … une distance indivisible.

A titre de comparaison, un seul atome d’hydrogène, qui est l’atome le plus répandu dans l’univers, est 10 millions de milliards de fois plus grand que cette distance de Planck !

Et dans cet univers naissant, tout y était déjà inscrit, préparé, pensé avec une extrême précision que nos ordinateurs les plus puissants ne peuvent déchiffrer.

Dans cet univers naissant, vous et moi y étions déjà en gestation, la vie, la lumière et...la pensée de Dieu ne faisait qu'un !

Dans cette anarchie primordiale apparente, une cohésion voulue, pensée, réfléchie était déjà en place : des constantes mathématiques étaient à l’œuvre, constantes que nous pouvons classer en quatre forces fondamentales.

- la force gravitationnelle qui règne sur l'infiniment grand.

Elle s'exerce et régit le mouvement des étoiles, des planètes des galaxies etc... Si nous restons collé au sol, si la Terre tourne autour du Soleil, si les trous noirs existent ou encore si les étoiles se rassemblent au sein des galaxies c'est la gravitation / attraction universelle qui s'exerce entre les corps : plus un corps est massif, plus sa force d'attraction est forte.

- la force électromagnétique qui impose sa loi à la lumière.

La force électromagnétique, régit les phénomènes électriques et gouverne le vaste monde de la lumière, c'est grâce à elle que les particules ont des charges électriques et que les aimants s'attirent entre eux.

- la force d'interaction faible et la force d'interaction forte qui assure la cohésion des noyaux atomiques.

Ces forces dites d'interactions faibles et fortes ne se manifestent qu'à l'échelle des noyaux atomiques. La première est responsable de certains phénomènes de radioactivité. La seconde assure la cohésion du noyau évitant que la matière ne se désintègre spontanément comme lors d'une explosion nucléaire.

Ces constantes sont d'une telle complexité, d'une telle précision mais aussi d'une telle harmonie que Voltaire a pu écrire :

“L’univers m’embarrasse, et je ne puis songer que cette horloge existe et n’ait point d’horloger”.

Et l'on peut s'interroger :

Pour quelle raison deux flocons de neige ne sont-ils jamais parfaitement identiques? Pourquoi chaque cristal glacé restera-t-il à jamais unique? Et si aucun flocon ne ressemble à un autre, jamais, pourquoi partagent-ils tous la forme d'une étoile à six branches? Pourquoi pas cinq ou sept ? Et pourquoi une marguerite peut-elle avoir cinq, huit ou treize pétales, mais jamais dix ou onze ?

Face à ces questions, on ne peut manquer de céder à l'irrésistible sensation que le monde est organisé, calculé, réglé, pensé. Mais par qui ? Ou par quoi ?

Nous pouvons vérifier que les lois physiques sont, comme le pensait Poincaré, "infiniment précises". Quelle est leur origine ?

Le langage mathématique qui nous permet de les décrire nous permet-il aussi de déchiffrer leur mystère ?

Émerveillés par la beauté des lois qui distribuent l'ordre du monde, peut-être finirons-nous par comprendre que cette mystérieuse "pensée de Dieu "autrefois évoquée par Einstein, se confond ici avec "l'Esprit des lois" qui gouverne le grand Univers. 

Oui Dieu est vivant, et, compte tenu que l'univers a un début, une évidence s'impose : il a fallu un acte créateur donc une pensée, une intelligence, une volonté créatrice transcendante à la création.

Avant que le monde ne soit, Je Suis !!!

Et cet acte créateur est synonyme de toute puissance !

Oui Dieu est Tout Puissant, créateur de toute chose !

C'est ce que nous confirme la Bible !

Romains 1 - 20 En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l'oeil, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages.

Alors, pourquoi Dieu n'agit-il pas plus souvent ?

Certains vous dirons que c'est parce qu'il ne veut pas que nous soyons des robots, d'autres vous dirons que c'est parce ce n'est pas le temps, d'autres encore parce que ce n'est pas dans sa volonté etc.

<pstyle="text-align: justify;">Mais, même s'il y a une part de vrai dans tout cela, n'y a-t-il pas autre chose que nous n'avons pas compris, autre chose qui nous dépasse parce que nous n'avons pas pris le temps de méditer Sa Parole, parce que nous sommes en fait bien trop religieux ?

Dieu reste présent à l’homme quelque soit la vie qu’il mène. Dieu rêve d’associer les hommes à son œuvre.

Avec Abraham, Dieu révèle qu’il veut en faire le père de son peuple. Dieu lui demande simplement de quitter sa terre et de marcher vers la terre promise. Dieu respectera les nombreuses décisions que devra prendre Abraham : celle de partir en Égypte et de faire passer sa femme pour sa sœur, de se séparer de son neveu Lot…  Dieu n’impose pas son plan mais il sait intervenir. Alors qu’Abraham voulait offrir son premier-né à Dieu en le sacrifiant sur un bûcher, Dieu lui inspire de lui offrir un bélier. Dieu fait confiance à cette famille appelée à quitter la terre de ses ancêtres pour qu’elle engendre le peuple qui portera un témoignage original : sa confiance en son Dieu qui donne la vie alors que sa femme pense que cela n’est plus possible et que cette vie est plus précieuse qu’une offrande de tout fils premier-né.

Avec Moïse, Dieu se révèle comme celui qui entend le cri des hommes.

La culture japonaise permet de découvrir ce qu’implique que d’écouter et d’entendre.

Écouter en japonais se traduit par ‘ku’. Ce mot est composé de trois idéogrammes : oreille, œil et cœur. Pour les japonais, écouter ne se limite pas à tendre l’oreille mais à laisser les mots, les cris, les couleurs, les visages… entrer au fond de son être pour qu’ils produisent des fruits.

Oui Dieu veut nous associer à son œuvre :

Deutéronome 30 – 19 à 20 « J'en prends aujourd'hui à témoin contre vous le ciel et la terre: j'ai mis devant toi la vie et la mort, la bénédiction et la malédiction. Choisis la vie, afin que tu vives, toi et ta postérité, pour aimer l’éternel, ton Dieu, pour obéir à sa voix, et pour t'attacher à lui: car de cela dépendent ta vie et la prolongation de tes jours, et c'est ainsi que tu pourras demeurer dans le pays que l’éternel a juré de donner à tes pères, Abraham, Isaac et Jacob ».

S'il a sa part, nous avons la notre à faire ! Et Il ne fera rien contre notre volonté, nous laissant en quelque sorte maîtres de notre cheminement avec Lui.

Dieu nous a donné la victoire à Golgotha, bien plus il nous a délégué son autorité, se réservant Sa Toute Puissance.

Mais pour l'exercer nous devons comprendre qu'en fait lui et nous ne faisons qu'un et nous sans Lui ne pouvons rien faire mais que Lui sans nous ne veut rien faire.

Dieu est notre allié, il ne fait jamais cavalier seul ! Mais pour que notre action commune – Lui et nous ensembles dans la même vision, dans le même tempo et dans la même direction – soit efficace il faut que nous comprenions son plan pour notre vie et pour le comprendre nous devons le Lui demander.

Et son plan c'est de nous octroyer la Vie éternelle :

« Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » Jean 17- 3.

Et tant que nous sommes dans son plan, que nous marchons en symbiose avec Lui, nous réussirons en toutes choses car

« tout ce que vous demanderez en mon nom, je le ferai, afin que le Père soit glorifié dans le Fils. Si vous demandez quelque chose en mon nom, je le ferai ». Jean 14 – 13.

Oui Dieu limite volontairement sa toute puissance pour se mettre à notre niveau, à notre écoute, à notre pas.

Les échecs que nous lui imputons sont toujours le fruit de notre désobéissance ou de notre méconnaissance de son plan pour nous.

Rappelons-nous ce que nous dit Paul

« Si Dieu est pour nous, qui sera contre nous? ».

Alors, Dieu limité ? Oui et non.

Non car sa toute puissance se révèle dans la création et l'extraordinaire débauche d'énergie nécessaire – avec des implications tant mathématiques que physiques ou nucléaires.

Oui car sa toute puissance se limite volontairement à notre capacité d'écoute et de compréhension en symbiose avec ses projets pour nous.

« Car je connais les projets que j'ai formés sur vous, dit l’éternel, projets de paix et non de malheur, afin de vous donner un avenir et de l'espérance ». Jérémie 29 – 11.

Nous sommes dans les derniers temps, les temps de la fin où l'homme s'émancipe de Dieu et le rejette loin de sa vue.

2 Timothée 3 – 1 à 5 « Sache que, dans les derniers jours, il y aura des temps difficiles. Car les hommes seront égoïstes, amis de l'argent, fanfarons, hautains, blasphémateurs, rebelles à leurs parents, ingrats, irréligieux, insensibles, déloyaux, calomniateurs, intempérants, cruels, ennemis des gens de bien, traîtres, emportés, enflés d'orgueil, aimant le plaisir plus que Dieu, ayant l'apparence de la piété, mais reniant ce qui en fait la force ».

C'est aussi le temps où la foi du plus grand nombre se refroidira au point que le Seigneur préviendra dans

Luc 18 – 8 «  Mais quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur la terre? ».

Oui le monde va mal, de plus en plus mal ! Mais à qui la faute ?

On s'interroge « Comment Dieu a pu laisser une telle horreur se produire ? ».

Une jeune fille déclara :

« Je crois que Dieu a été profondément attristé par tout ça, au moins autant que nous, mais depuis des années nous lui disons de sortir de nos écoles, de sortir de nos gouvernements et de sortir de nos vies. En tant que "'gentleman", Il s'est calmement retiré.

Comment pouvons-nous espérer que Dieu nous donnera sa bénédiction et sa protection si nous insistons pour qu'il nous laisse seuls ? »

Concernant les récents événements, (attaques terroristes, tuerie dans les écoles, guerres, etc... ) Je crois que cela a commencé avec Madeleine Murray O'Hair (elle fut assassinée ) qui s'est plainte de ne plus vouloir la prière dans les écoles, et nous avons dit OUI.

Puis un autre a dit que nous ne devrions pas lire la Bible à l'école, la même Bible qui enseigne

"Tu ne tueras point, tu ne voleras point, et aime ton prochain comme toi-même"

et, nous avons dit OUI.

Ensuite, le Dr. Benjamin Spock a dit que nous ne devrions pas taper nos enfants quand ils agissent mal car leur petite personnalité serait faussée et nous pourrions altérer leur estime personnelle. (Le fils du même docteur s'est suicidé).

Maintenant, nous nous demandons pourquoi nos enfants n'ont pas de conscience, pourquoi il ne font pas la différence entre le bien et le mal, pourquoi ils peuvent sans émotions tuer des étrangers, des parents ou eux-mêmes.

Probablement qu'à force de profondes réflexions, nous en viendrons à la conclusion que cela a à voir avec le principe de "récolter ce qu'on a semé"! C'est drôle de voir à quel point il est simple pour les gens de rejeter Dieu et se demander ensuite pourquoi leur monde devient un enfer, à quel point nous croyons tout ce que les journaux disent et remettons en question tout ce que la Bible dit.

C'est drôle de voir que nous pouvons envoyer des plaisanteries par mail qui se répandent comme un feu de paille mais lorsqu'on envoie des messages à propos de Dieu, les gens y pensent à deux fois avant de les partager.

C'est drôle de voir que des articles impudiques,gros­siers, vulgaires et obscènes se propagent si facilement et librement mais des discussions publiques sur Dieu sont supprimées dans des écoles et des entreprises.

C'est drôle de voir que quand vous allez lire ce mail, vous ne l'enverrez probablement pas à beaucoup de gens de votre carnet d'adresse parce que vous ne savez pas en quoi ils croient ou ce qu'ils penseront de vous.

C'est drôle de voir que nous nous préoccupons plus de ce que les gens pensent de nous que de ce que Dieu pense de nous ».

Alors comprenons que Dieu n'agira qu'en fonction de notre « association » avec ses projets et ses plans pour notre vie et que toutes les fois que nous l'ignorons, que nous refusons de l'associer à nos projets, il respectera notre choix mais, en contre-partie, n'interviendra pas, nous laissant « patauger » dans nos erreurs, nos échecs et, finalement, dans notre condition d'homme / enfant qui a tout à apprendre.

Oui, Dieu en respectant notre choix, nous donnera selon notre foi, selon notre « association » et selon la connaissance que nous avons de son nom.

Psaume 91 – 14 « Puisqu'il m'aime, je le délivrerai; Je le protégerai, puisqu'il connaît mon nom ».

Matthieu 8 – 13 et Matthieu 9 - 29 « Puis Jésus dit au centenier: Va, qu'il te soit fait selon ta foi. Et à l'heure même le serviteur fut guéri ». « Alors il leur toucha les yeux, en disant: Qu'il vous soit fait selon votre foi ».

Mais me direz-vous, je n'avais pas conscience que le Seigneur voulait être mon partenaire et puis j'étais persuadé d'être dans son plan, sa volonté.

Je lui suis fidèle dans mes offrandes, les réunions de prière, les cultes etc.

Mais le Seigneur vous déclarera :

« Apocalypse 3 -15 à 19 « Je connais tes œuvres. Je sais que tu n'es ni froid ni bouillant. Puisses-tu être froid ou bouillant! Ainsi, parce que tu es tiède, et que tu n'es ni froid ni bouillant, je te vomirai de ma bouche. Parce que tu dis: Je suis riche, je me suis enrichi, et je n'ai besoin de rien, et parce que tu ne sais pas que tu es malheureux, misérable, pauvre, aveugle et nu, je te conseille d'acheter de moi de l'or éprouvé par le feu, afin que tu deviennes riche, et des vêtements blancs, afin que tu sois vêtu et que la honte de ta nudité ne paraisse pas, et un collyre pour oindre tes yeux, afin que tu voies. Moi, je reprends et je châtie tous ceux que j'aime. Aie donc du zèle, et repens-toi ».

En conclusion Dieu nous demande de changer notre point de vue sur Lui, de « l'apprivoiser », de le découvrir et d'apprendre de Lui tout en le prenant pour notre associé, notre partenaire et, au final, notre ami.

Il nous veut comme le « Ku » des Japonais :

Ce mot composé de trois idéogrammes, ne l’oublions pas : oreille, œil et cœur. Écouter ne se limite pas à tendre l’oreille mais à laisser les mots, les cris, les couleurs, les visages… entrer au fond de son être pour qu’ils produisent des fruits.

Oui Seigneur entre dans ma vie comme l'ami qui m'a toujours aimé, entre au fond de mon être pour y produire des fruits qui me suivront jusque dans la vie éternelle.

Amen.

FacebookMySpaceTwitterGoogle BookmarksLinkedin