Imagine que tu te réveilles un matin avec un terrible torticolis. Juste au moment où tu commences à te plaindre, essayant de soutirer un peu de pitié à ta femme, tu remarques que ton oreiller est un peu surélevé par rapport à d'habitude. Qu'est-ce que c'est que ça ? Tu regardes en dessous et tu te rends compte que la petite souris a laissé 6000€ pour toi la nuit précédente. Si, si ! 6000€ c’est une aubaine. Tu ne t’attendais pas à ça. Comme tu es une personne sensée et réfléchi tu décides de l'investir. Tu as entendu parler de ce gars qui est un excellent courtier, travailleur et avisé. Il est un peu cher, mais d'après tout le monde, ses résultats sont toujours excellents. Tu investis 5000€ chez lui. Comme tu es ce genre de personne qui part du principe qu’il vaut mieux ne pas mettre tous ses œufs dans le même paniers.Tu vas voir ce nouveau personnage qui vient de s’installer. Tu ne sais pas grand-chose sur lui mais investir, c'est prendre des risques, alors tu places 1000€ chez lui pour voir ce qu'il peut en faire. Tu t'inquiètes un peu, cependant, quand tu vois que son surnom est « Jones le Paresseux. » A la fin de l'année, tu obtiens le relevé du premier courtier et tu découvres qu'il a tiré 5000€ de ton investissement. Il a doublé ton argent.

Tu reçois aussi une lettre de la part du deuxième gars – une lettre personnelle, rien de moins. « Ouah ! Une touche personnelle ! » penses-tu, mais les choses se dégradent sensiblement à partir de ce moment là. Cher José » écrit-il. « L'économie a été tellement mauvaise l'année dernière que j'ai décidé de ne pas investir votre argent parce que j'avais peur de le perdre. C'est pour cette raison que je vous renvois votre argent. Si vous le souhaitez, j'essaierai de les investir cette année puisque les choses ont l'air de s'arranger un peu au point de vue économique. J'espère que tout va bien pour vous et votre famille. Cordialement, Jones le Paresseux. » Voilà une question de haute finance pour toi. Ces 1000€ que Paresseux t'a renvoyés, à qui vas-tu les confier pour investissement ? Au premier gars qui te permettra de les faire fructifier ? Ou peut-être que dans ta grande bonté, tu vas donner à Jones le Paresseux une seconde chance ? Le paresseux ? Et bien, tu l'aimes peut-être bien, tu peux prier pour lui et sincèrement lui souhaiter le meilleur. Mais vas-tu le laisser investir à nouveau ton argent ?

Je pense que tu le feras seulement si ta mère t'a bercé trop près du mur quand tu étais petit.   (Résultat ta complètement perdu la tête) Maintenant, j'ai une deuxième question un peu plus gênante. Crois-tu que Dieu soit plus bête que toi ? Je pense que vous avez tous compris que, cette histoire est une adaptation de l'histoire que Jésus a raconté dans Matthieu 25:14-29.la parabole des talents. Aucun de nous n'est un accident. Dieu a prévu que tu sois sur cette Terre. Il a Ses raisons à ton existence. Il t'a équipé avec certaines capacités et te donne des opportunités de faire ce pour quoi tu es né. Dans l'histoire que Jésus a racontée, leur argent était appelé « talents. » Ça tombe bien parce que c'est exactement ce que le Seigneur a donné à chacun de nous. Certains ont une tonne de talents et de capacités. Certains n'en ont pas autant, mais TOUT LE MONDE a quelque chose de la part de Dieu.

Avant, je me sentais désolé pour le gars qui n'avait pas utilisé son talent. Je pensais : « Ce n'est pas juste, Seigneur. Tu as pris le talent de celui qui l'avait enterré et tu l'as donné à celui qui en avait dix. »

Matthieu 25:24-30. Celui qui n’avait reçu qu’un talent s’approcha ensuite, et il dit : Seigneur, je savais que tu es un homme dur, qui moissonnes où tu n’as pas semé, et qui amasses où tu n’as pas vanné ; j’ai eu peur, et je suis allé cacher ton talent dans la terre ; voici, prends ce qui est à toi. Son maître lui répondit : Serviteur méchant et paresseux, tu savais que je moissonne où je n’ai pas semé, et que j’amasse où je n’ai pas vanné ; il te fallait donc remettre mon argent aux banquiers, et, à mon retour, j’aurais retiré ce qui est à moi avec un intérêt.

Ôtez-lui donc le talent, et donnez-le à celui qui a les dix talents. Car on donnera à celui qui a, et il sera dans l’abondance, mais à celui qui n’a pas on ôtera même ce qu’il a.. »
Le Seigneur l'a appelé un serviteur " méchant et paresseux ".
Le Seigneur n'est pas plus idiot que toi et moi. Il ne va pas non plus continuer à investir chez Jones le Paresseux.
Évidemment qu'Il donne des secondes chances, mais quand quelqu'un n'a jamais manifesté ne serait-ce que la moindre intention d'être sérieux dans son service envers Dieu, Il donne le don de cette personne à quelqu'un d'autre.
Et si nous lambinons et que nous vivons nos vies centrés sur nous-mêmes, investira-t-Il d'avantage en nous ?
Il y a un prix à payer lorsque tu n'utilises pas ce que tu as reçu. C'est ce pour quoi tu es né. Si tu n'utilises pas ton talent ou si tu ne l'utilises que dans ton propre intérêt, tu le perdras.
Est-ce que le Seigneur investira encore en toi, en voyant tes résultats dépourvus de fruits ?
Si actuellement tu ne Lui rapportes rien sur Son investissement en amour et en dons dans ta vie, arrête maintenant.
Réfléchis-y. « Quel don est-ce que j'ai ? »
(Je ne veux pas entendre : « Je suis tellement incapable. Je n'ai rien à donner. » C'est l'excuse d'une personne paresseuse.)
Comment vas-tu faire fructifier cet investissement pour rapporter quelque chose de bien à Celui qui a tant investi en toi ?
Hummm …
« Il y a trois niveaux dans l’œuvre de Dieu : impossible, difficile et accompli. »
Impossible

Luc : 1 : 36 à 37 Voici, Élisabeth, ta parente, a conçu, elle aussi, un fils en sa vieillesse, et celle qui était appelée stérile est dans son sixième mois.

Car rien n'est impossible à Dieu.

Luc : 18 : 23 à 27 Lorsqu'il entendit ces paroles, il devint tout triste; car il était très riche.
Jésus, voyant qu'il était devenu tout triste, dit: Qu'il est difficile à ceux qui ont des richesses d'entrer dans le royaume de Dieu!
Car il est plus facile à un chameau de passer par le trou d'une aiguille qu'à un riche d'entrer dans le royaume de Dieu.
Ceux qui l'écoutaient dirent: Et qui peut être sauvé?
Jésus répondit: Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu.

Difficile

Mathieu 19:26 Jésus les regarda, et leur dit: Aux hommes cela est impossible, mais à Dieu tout est possible.

Accompli 
Dieu finit toujours ce qu'Il commence dans votre vie.
Mon désir est de vous encourager car Dieu mène toujours à son terme les projets qu'Il a pour votre vie. Il réalise tous les rêves qu'Il a  dans votre cœur.
Peut-être avez-vous le sentiment que cela est trop long ou que cela n'arrivera jamais, mais si vous demeurez dans la foi et que vous gardez espoir, Dieu vous assure qu'Il finira tout ce qu'Il a commencé dans votre vie.

Genèse 28 : 15
15 Voici, je suis moi-même avec toi, je te garderai partout où tu iras, et je te ramènerai dans ce territoire; car je ne t'abandonnerai point, avant d’avoir accompli ce que je te dis. »

Je voudrais que vous compreniez qu'avec Dieu, il n'y a pas de points de suspension ni de rêves qui ne se réalisent pas. Lorsqu'Il met un projet dans votre cœur, Il va jusqu'au bout.
Peut-être aviez-vous le désir de faire un grand voyage (tour du monde) mais les années sont passées et vous vous dites : « Après tout, cela n'est pas pour moi ». Combien de fois avons-nous des rêves et nous pensons que cela n'est pas pour nous ?
Certains pensent même que le bonheur n'est pas fait pour eux : ils se résignent à vivre leur vie sans s'attendre à voir quelque chose de bien leur arriver : « Le bonheur, c'est pour les autres et pas pour moi... maintenant c'est trop tard... ».
Arrêtez de penser que cela ne vous arrivera jamais, mais dites-vous enfin que vos rêves vont se réaliser.
Commencez par proclamer : « Seigneur, je sais que tu vas terminer ce que tu as commencé. Je te remercie pour tout ce que tu vas accomplir dans ma vie ». Voilà une attitude positive qui vous donne d'aller de l'avant.
Plutôt que de vous résigner à une vie qui ne vous satisfait pas, placez votre foi en Dieu et attendez-vous à le voir agir dans votre vie.
Amen
FacebookMySpaceTwitterGoogle BookmarksLinkedin