Bénédiction = Se dit en parlant d'une grande abondance qui semble résulter d'une faveur divine particulière, qui est l'objet d'une protection divine particulière.

 

Le terme Bénédiction apparait 67 fois dans la Bible. 53 fois dans l'Ancien Testament et 14 fois dans le Nouveau Testament.

 

Dans l'Ancien Testament, le terme ברכה (BaRaKh) signifie trois choses :

 

  • 1 Une grâce accordée par Dieu,

  • 2 Un souhait humain que Dieu agisse favorablement envers quelqu'un d'autre,

  • 3 Une joie de celui qui voit la réussite ou le bonheur d'autrui.

 

Dans le Nouveau Testament, nous retrouvons trois termes grecs qui ont été traduit par 'bénédiction'.

 

1 - Le terme eulogia (qui a donné en français le mot éloge), désigne les grâces spirituelles et matérielles procurées par Jésus-Christ à l'homme.

 

2 - Un second terme grec est traduit par bénédiction. Il s'agit du mot 'Makarios' qui revêt une signification spirituelle. C'est ce terme qui a été utilisé par Elisabeth pour bénir Marie, enceinte de Jésus. Littéralement « suprêmement béni » par extension, heureux, à l'aise.

 

3 - Le dernier terme, 'Eulogetos', s'applique exclusivement à Dieu et à Jésus-Christ. On le retrouve dans l'expression 'Dieu béni éternellement' (Epitre de l'Apôtre Paul aux Romains, Chapitre 9, Verset 5).

 

Marc 14 verset 61 : Le souverain sacrificateur l'interrogea et lui dit:

 

« Es-tu le Messie, le Fils du Dieu béni ? » (Eulogētou) | εὐλογητοῦ | gen masc sg.

 

 Yahweh est la source de toute bénédiction car il est à l'origine de toute vie.

 

Romains 11 verset 35 :

 

« Tout vient de Lui, tout existe par Lui et pour Lui ».

 

Dans le premier récit de création, Dieu bénit l'homme et la femme pour qu'ils soient féconds et se multiplient.

 

 La bénédiction de Dieu s'adresse toujours à des êtres humains et a pour objectif d'assurer leur bonheur.

 

Les signes de la bénédiction sont une longue vie, la fécondité, la paix et la prospérité.

 

Elle rend fécondes les œuvres que les êtres humains accomplissent de leurs mains. Quand on s'exclame devant une personne qu'elle est bénie, on reconnaît sa réussite et son bonheur comme le résultat d'une action merveilleuse de Dieu.

 

Cependant s’il est certain que nous sommes bénis en Jésus-Christ, donc que nous avons accès auprès du Père et, par là, à la Vie Eternelle, notre bénédiction est-elle complète.

 

Jean 15 verset 11 :

 

« Je vous ai dit cela pour que vous ayez ma joie et pour que votre joie soit complète ».

 

Nous savons tous que « Dieu est le même, hier, aujourd’hui, éternellement et qu’il n’y a pas l’ombre d’une variation chez Lui ». Hébreux 13 verset 8 et Jacques 1 verset 17.

 

Si Lui ne varie pas, si sa promesse demeure, elle demeure dans son intégralité : oui nous avons le Salut assuré en Jésus Christ mais par notre manière d’être, d’agir, nous nous privons d’une partie plus ou moins importante de la bénédiction dans sa globalité.

 

Nous avons donc deux « stades » dans la bénédiction :

 

* En acceptant par la Foi le Seigneur Jésus, nous sommes déclarés justes devant Dieu :

 

Romains 1 verset 17 :

 

«  Dieu reconnaît les êtres humains comme justes quand ils croient en Lui et cette Foi suffit ».

 

* En étant sauvé, donc enfants de Dieu, nous avons accès auprès du Père de toutes

 

bénédictions à condition que nous marchions selon ses voies et ses commandements.

 

Deutéronome 11 verset 26 :

 

« Regardez, je vous propose aujourd'hui la bénédiction et la malédiction; La bénédiction, si vous obéissez aux commandements de l'Eternel votre Dieu, lesquels je vous prescris aujourd'hui; La malédiction, si vous n'obéissez point aux commandements de l'Eternel votre Dieu, et si vous vous détournez de la voie que je vous prescris aujourd'hui, pour marcher après d'autres dieux que vous n'avez point connus ».

 

Quels sont ses commandements ?

 

Nous les connaissons tous :

 

  1. Tu n'auras pas d'autre dieu que moi.

  2. Tu ne te feras pas d'idole ni de représentation quelconque de ce qui se trouve en haut dans le ciel, ici-bas sur la terre, ou dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras pas devant de telles idoles et tu ne leur rendras pas de culte, car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu qui ne tolère aucun rival : je punis les fils pour la faute de leur père, jusqu'à la troisième, voire la quatrième génération de ceux qui me haïssent. Mais j'agis avec amour jusqu'à la millième génération envers ceux qui m'aiment et qui obéissent à mes commandements.

  3. Tu n'utiliseras pas le nom de l'Éternel ton Dieu pour tromper (ou de manière abusive), car l'Éternel ne laisse pas impuni celui qui utilise son nom pour tromper.

  4. Pense à observer le jour du repos (ou sabbat) et fais-en un jour consacré à l'Éternel. Tu travailleras six jours pour faire tout ce que tu as à faire. Mais le septième jour est le jour du repos consacré à l'Éternel, ton Dieu ; tu ne feras aucun travail ce jour-là, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l'étranger qui réside chez toi ; car en six jours, l'Éternel a fait le ciel, la terre, la mer, et tout ce qui s'y trouve, mais le septième jour, il s'est reposé. C'est pourquoi l'Éternel a béni le jour du sabbat et en a fait un jour qui lui est consacré.

  5. Honore ton père et ta mère afin de jouir d'une longue vie dans le pays que l'Éternel ton Dieu te donne

  6. Tu ne commettras pas de meurtre

  7. Tu ne commettras pas d'adultère

  8. Tu ne commettras pas de vol

  9. Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain

  10. Tu ne convoiteras pas la maison de ton prochain, tu ne convoiteras ni sa femme, ni son serviteur, ni sa servante, ni son bœuf, ni son âne, ni rien qui lui appartienne.

 

Ces commandements sont complétés dans la nouvelle alliance sous le terme générique de l’amour dans la première épitre de Paul aux Corinthiens chapitre 13 versets 4 à 7 :

 

4 L'amour est patient, il est plein de bonté; l'amour n'est pas envieux; l'amour ne se vante pas, il ne s'enfle pas d'orgueil,

5 il ne fait rien de malhonnête, il ne cherche pas son intérêt, il ne s'irrite pas, il ne soupçonne pas le mal,

6 il ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité;

7 il pardonne tout, il croit tout, il espère tout, il supporte tout.

L'amour ne meurt jamais. 

Prenons-les, l’un après l’autre.

 

* L’amour est patient.

 

« La patience est un arbre dont les racines sont amères et les fruits savoureux. » (proverbe arabe)

 

La patience est l'aptitude de quelqu'un à se maîtriser face à une attente, à rester calme dans une situation de tension ou face à des difficultés, ou encore la qualité de persévérance.

 

Quel est mon regard, mon attitude envers mon conjoint, mon frère ou ma sœur, envers celui ou celle qui ne réagit pas comme moi, qui ne comprend pas comme moi, qui n’est pas aussi « rapide » que moi ?

 

* L’amour est plein de bonté.

 

Nous pourrions ajouter de compassion.

 

La compassion (du latin : cum patior, « je souffre avec » et du grec συμ πἀθεια ,

 

sym patheia, sympathie) est une vertu par laquelle un individu est porté à percevoir ou ressentir la souffrance d'autrui, et poussé à y remédier.

 

Où en suis-je avec celui qui souffre dans le silence, avec mon voisin que je n’aime pas mais que je sais malade, etc.

 

* L’amour n’est pas envieux.

 

Quelle est ma position vis-à-vis de mon frère qui a reçu plus que moi me semble-t-il ?

 

Quel est mon sentiment vis-à-vis d’une situation qui semble bien plus favorable à telle ou telle personne, envers un frère / sœur qui occupe une fonction dans l’assemblée autre que la mienne, etc.

 

Cf. les aquariums et les crabes.

 

* L’amour ne se vante pas, il ne s’enfle pas d’orgueil.

 

L'orgueil est, selon le philosophe Théophraste, le mépris de tout, sauf de soi-même.

 

L'orgueil Superbia en latin, est une opinion très avantageuse, le plus souvent exagérée, qu'on a de sa valeur personnelle aux dépens de la considération due à autrui. C’est un manque ou une absence d'humilité

 

Ou en suis-je ?

 

* L’amour ne fait rien de malhonnête.

 

« Dire du mal des autres est une façon malhonnête de se flatter » Oscar WILDE.

 

Bien sur il y a plusieurs degrés dans la malhonnêteté mais cautionner un manquement, n’est-ce pas déjà malhonnête ?

 

* L’amour ne cherche pas son intérêt.

 

Qu’est-ce que l’intérêt :

 

Ce qui importe, ce qui convient, en quelque manière que ce soit, à l’utilité, à l’avantage d’une personne ou d’une collectivité, d’un individu ou d’une personne morale, en ce qui concerne soit leur bien physique et matériel, soit leur bien intellectuel et moral, soit leur considération et leur honneur.

 

1 Corinthiens 10 verset 24 : « Personne ne doit chercher son intérêt à soi mais plutôt celui des autres ».

 

* L’amour ne s’irrite pas.

 

D’irrito, qui chez les Romains signifiait « exciter un chien ».

 

1°) se mettre en colère ou mettre en colère.

 

2°) (Figuré) Augmenter, exciter, rendre plus fort, plus violent.

 

Est-ce que je suis toujours un artisan de paix, est-ce que je sais me taire pour que la paix règne et avec elle la joie d’être ensembles.

 

Le verset préféré de mes enfants : Colossiens 3 verset 21 :

 

Parents, n’agacez pas – n’irritez pas – vos enfants sinon ils vont se décourager.

 

* L’amour ne soupçonne pas – ne voit pas - le mal.

 

Est-ce que je sais me taire, ne pas colporter telle ou telle chose même si elle est fondée ?.

 

* L’amour ne se réjouit pas de l'injustice, mais il se réjouit de la vérité.

 

A priori pas de problème !.

 

* L’amour pardonne tout, supporte tout.

 

« Pardonne-nous nos offenses comme nous les pardonnons ».

 

Mesure-t-on la portée de cette parole ?

 

Si j’ai de la rancœur, par voie de similitude le Seigneur aura de la rancœur contre moi puisque je lui demande d’agir comme moi.

 

Si je ne me maîtrise pas vis-à-vis de mon frère, sœur, conjoint, ami, par voie de similitude le Seigneur aura de l’inimitié contre moi puisque je lui demande d’agir comme moi.

 

En conclusion, par l’acceptation de Jésus comme mon Sauveur et Seigneur, je deviens enfant de Dieu. A ce titre j’entrerai dans le royaume céleste tel qu’il nous le promet : « Entre dans la joie de ton Maître, bon et fidèle serviteur ».

 

Cependant, comme un passager monte dans un train, il peut être en 1° ou 2° classe : tout dépend du choix de son billet.

 

A la bénédiction de Dieu sont attachées des promesses si nous obéissons à ses commandements et directives.

 

Voilà pourquoi certains, bien que sauvés par grâce, ne progressent pas dans la bénédiction : ils ont tout simplement oublié de suivre les commandements de Dieu.

 

1 Corinthiens 11 versets 28 et suivants nous averti : «  Alors chacun doit bien réfléchir à sa façon de vivre. … C’est pourquoi parmi vous il y a beaucoup de malades et de gens sans force, si nous examinions notre conduite Dieu ne nous jugerait pas ».

 

Où allons-nous trouver le chemin, la force et la joie d’entrer dans la joie de Dieu et donc dans sa bénédiction ?

 

Dans l’assemblée qui est aussi le corps de Christ.

 

Dans la Grèce antique, l'Assemblée est la réunion de tous les hommes libres sur l'agora afin de décider au nom de tous, et délibérer. Ne sommes-nous point libres en Jésus-Christ ?

 

Dans le mot  ensembles, assemblée il y a un potentiel énorme pour chacun et pour tous, l’ennemi ne veut surtout pas que le psaume 133 produise ses effets et que Dieu envoie la bénédiction et la vie, Sa Vie pour l’éternité.

 

Voici, oh ! qu'il est agréable, qu'il est doux Pour des frères de demeurer ensemble !

 

C'est comme l'huile précieuse qui, répandue sur la tête, Descend sur la barbe, sur la barbe d'Aaron, Qui descend sur le bord de ses vêtements.

 

C'est comme la rosée de l'Hermon, Qui descend sur les montagnes de Sion ; Car c'est là que l'Éternel envoie la bénédiction, La vie, pour l'éternité.

 

 

 

Que se soit notre façon de voir, de comprendre et d’agir.

 

 

 

FacebookMySpaceTwitterGoogle BookmarksLinkedin