Un jour, un de ses amis le trouve en pleurs, la tête appuyée sur la Bible.

Il lui demande s'il est malade.

"Non, répond Faraday, ce qui m'afflige, c'est de voir que les hommes s'égarent alors qu'ils ont ce livre béni pour les guider."